Six Invitational Rainbow Six : à la rencontre des équipes françaises en lice

Le Six Invitational, LE grand rendez-vous eSport annuel sur Rainbow Six Siege au cours duquel s’affrontent les meilleures équipes mondiales, débute aujourd’hui à Montréal. Pour cette deuxième édition de la compétition, deux équipes françaises sont en lice : Supremacy, qui s’est qualifiée en s’imposant face à 1UP eSport, et Vitality, partie à Montréal pour la compétition grâce à un vote communautaire d’envergure ! Alors que les équipes s’apprêtent à débuter la phase de poule pour tenter de se qualifier en quart de finale, Ubiblog vous propose de découvrir leur état d’esprit à l’aube de la compétition.

six invitational_eSport_rainbow Six_key art

Supremacy

Entretien avec Bastien ‘Biboo’ Dulac, Capitaine

biboo_supremacy_six invitationalQue de chemin parcouru depuis votre retour en Pro League ! Vous avez gagné votre place pour aller représenter la France au Six Invitational ; peux-tu revenir sur le parcours de l’équipe pour en arriver jusque-là ? Qu’est-ce qui a été le plus marquant pour vous ?

Notre parcours pour cette qualification au Six Invitational est assez simple. On savait que ça allait être au format ladder donc on s’est tous mis d’accord, il fallait être au grand minimum dans le TOP 4 de ce ladder, donc tout au long de celui-ci on s’est donnés à fond chaque jour où on pouvait jouer et au final on a réussi à accrocher la deuxième place. Ensuite on s’est focus à 100 % sur les playoffs. On a préparé chaque match comme si c’était une finale et on a sorti les matchs qu’il fallait. On a montré un tout nouveau visage par rapport à celui qu’on avait montré pendant cette Saison 3 un peu désastreuse niveau résultats.

Que représente le Six Invitational pour vous depuis votre passage sur PC ?

Le Six Invitational pour nous c’est un peu « La Ligue des Champions » ou « Coupe du Monde » de Rainbow Six Siege et surtout THE EVENT à ne  pas rater sur l’année, surtout avec le nouveau format qui avait été annoncé – avec des poules et un événement sur 6 jours, ce qui est une première dans l’histoire de Rainbow Six Siege en Esport. Et puis ce n’est pas que depuis notre passage sur PC qu’on voit le Six comme ça, même s’il a effectivement pris encore plus de « valeur » vu que le plus gros de la compétition sur Rainbow Six Siege est maintenant en exclusivité sur PC.

Comment se prépare-t-on pour une compétition comme celle-ci ?

Pour une compétition d’une telle ampleur on se prépare à 1000 %. On joue énormément au jeu, que ce soit individuellement ou en équipe, et puis il y a aussi une préparation psychologique pour arriver dans les meilleures conditions possibles là-bas, faire le plein de confiance et avoir la hargne pour donner le meilleur de nous le jour J.

Est-ce que vous avez analysé le jeu des adversaires pour préparer votre stratégie ?

Bien sûr qu’on analyse et étudie nos adversaires pour préparer nos stratégies, ainsi que nous-mêmes, à ce qu’on va rencontrer lors de nos matchs.

Qu’est-ce qui fait la force de Supremacy dans cette compétition ?

Ce qui fait la force de Supremacy sur cette compétition je pense c’est le fait que l’on soit en constante progression et sur une pente ascendante depuis l’arrivée de BriD dans l’équipe, ainsi que le fait que l’équipe a toujours bien performé aux événements offline.

Est-ce que tu peux nous en dire plus sur les membres de l’équipe ? Quelles sont leurs « spécialités », leurs forces ?

Oui bien sûr, déjà je tiens à préciser que j’adore jouer avec ces joueurs, ils sont tous extrêmement bons et ont le niveau pour faire partie des meilleurs au monde.

Pour rentrer dans le détail de manière simple, on pourrait dire qu’on a 3 types de joueurs dans l’équipe :

RaFaLe et Spark, qui sont comme je le dis souvent des « machines ». Ce sont des joueurs qui ont un jeu individuel extraordinaire, que ce soit en termes d’aim, de game sense ou de moments clutchs.

Ensuite on a ZephiR, qui est mon bras droit au niveau du lead en jeu et en termes de call si on a besoin de rediriger ou d’adapter certaines choses. C’est un joueur plus support qui sait faire la différence de par ses placements et son intelligence de jeu mais qui a néanmoins prouvé ces derniers temps, et notamment lors des playoffs pour les qualifications au Six Invitational, qu’il est capable de faire la différence. Il était vu à tort comme le joueur de Glaz et le joueur le moins en place niveau aim de l’équipe par la communauté, alors qu’aujourd’hui c’est sûrement le joueur qui a step up le plus depuis la transition PC et qui est maintenant l’un des meilleurs joueurs.

Et enfin pour finir BriD, c’est un peu le couteau suisse de l’équipe, il sait tout jouer, il peut passer de joueur support à jouer opener ou même rester sur BP à roamer sans perdre de qualité de jeu, et puis il est très à l’écoute de l’équipe et plus particulièrement de moi en tant que lead in game, c’est un réel plaisir de jouer avec des joueurs comme lui.

Quelle équipe représente votre plus gros défi dans la compétition ?

Je ne sais pas si une équipe en particulier représente notre plus gros défi, mais si je ne devais en citer qu’une je dirais les CLG (ex-Elevate) qui sont des amis mais qui nous ont surtout sortis du Six Invitational l’année dernière.

Et pour finir, quel objectif vous êtes-vous fixé pour ce Six Invitational ?

On n’a qu’un seul objectif, comme à chaque compétition à laquelle nous participons, c’est de gagner et de repartir avec le titre de Champion du Six Invitational 2018 !

######

Vitality

Julien ‘Kivvi’ Serrier

vitality_kivvi_six invitationalVous avez reçu un soutien énorme de la twittosphère lors du vote communautaire qui vous a ouvert les portes du Six Invitational. Comment l’équipe a-t-elle vécu ce vote ? Excitation ? Stress ? Qu’est-ce qu’on ressent ?

C’était un moment aussi stressant qu’incroyable. Voir les plus grands influenceurs français se mobiliser pour nous soutenir dans un grand élan nationale était assez fou et évidemment de notre côté l’excitation était à son comble.

Ça ne vous met pas trop la pression pour la compétition du coup ? 😉

Nous avons à cœur de ne pas décevoir, mais nous sommes des compétiteurs et nous donnons de toute façon notre maximum. Une fois qualifié, la façon dont nous y sommes parvenu ne compte plus, nous sommes 1 des 16 équipes de ce Six Invitational et désormais tout ce qui compte pour nous et montrer notre meilleur niveau sur le terrain.

Comment appréhendez-vous la compétition ?
  • Quel état d’esprit ?

Un état d’esprit conquérant, nous sommes là pour réaliser la meilleure performance possible.

  • Quelle préparation ?

Nous nous sommes réunis en bootcamp afin d’être à notre meilleur niveau et pour nous mettre dans les conditions du décalage horaire de Montréal. La journée type commence par des revus de VOD puis du travail sur les stratégies pour enchaîner sur des scrims jusqu’en fin de soirée. Après il est important d’avoir le temps de se détendre une heure ou deux afin d’aller trouver facilement un sommeil bien mérité.

  • Votre objectif pour la compétition ?

Nous sommes là pour aller jouer les premières places, mais bien sûr tout se passe step by step. Le premier challenge sera bien sûr de sortir des phases de poule dans le groupe qui est le plus relevé selon moi.

  • Qu’est-ce qui pourra faire la différence face à vos adversaires ?

Le groupe est extrêmement solidaire et sait se serrer les coudes pour tenir bon même dans les moments compliqués. Je suis convaincu que même si un adversaire nous met en difficulté, nous aurons la capacité de nous regrouper pour faire face.

Pouvez-vous nous en dire plus sur les membres de l’équipe ?

Nous avons 5 joueurs très complets qui sont capables de faire la différence à tout moment et cela constitue un atout indéniable.

Revan brille par son intelligence de jeu et sa solidité notamment sur site.

Risze représente la force sereine, capable de cadrer les choses tout en ayant un énorme impact sur ses push.

Panix est une combinaison de brain et d’AIM qui en font un joueur très puissant en roaming et capable de mettre une énorme pression sur les roameurs en attaque.

Voy est un travailleur acharné qui donne énormément pour son équipe et qui par sa vision de jeu crée du lien et permet la synergie entre tous les joueurs.

Et enfin Enemy apporte du dynamisme que ce soit en attaque ou en défense, par sa capacité à push ou ses prises de décisions, il débloque ou retourne des situations difficiles.

Vous avez intégré un nouveau joueur, Voy, tout récemment. Pouvez-vous nous expliquer ce choix ?

Il y des moments dans la vie d’une équipe où on fait le constat qu’on ne progressera plus si on ne crée pas une rupture et apporte un souffle nouveau. Voy représente une partie de ce souffle.

Comment se passe son intégration ?

Son intégration se passe très bien, que ce soit dans ou hors du jeu. Il apporte un angle de vue nouveau ainsi que certaines innovations qui permettent de mettre en place un style de jeu plus solide et plus efficace.

Comment appréhende-t-il son tout premier match avec vous, et pas n’importe quel match ! Le Six !

Il est impatient d’y arriver et de sauter dans le bain, face à des adversaires que nous attendons de pied ferme.

Merci aux deux équipes d’avoir pris le temps de répondre à nos questions. On leur souhaite le meilleur pour les matchs à venir !

Rendez-vous dès 16h00 sur Twitch pour l’ouverture du Six Invitational et le début des matchs de poule.

L'auteur

Emeline Berthon est Attachée de Presse au sein d'Ubisoft France, et lorsque qu'elle n'est pas au téléphone avec les journalistes, elle voue un véritable culte aux raccoons, réels ou fictifs. Vous la retrouverez aussi sur les terrains de hand d'Ile-de-France ou accrochée à un mur d'escalade depuis qu'elle se prend pour Spider Gwen. Twitter : @E_melineB