La réalité virtuelle toujours à l’honneur avec Star Trek: Bridge Crew – Q&A avec Levar Burton, acteur incontournable de la série Star Trek, et David Votypka, Directeur Créatif au studio Red Storm

Cette année encore, la réalité virtuelle a marqué les esprits pendant l’Electronic Entertainment Expo (E3), le grand rendez-vous du jeu vidéo à Los Angeles qui s’est achevé il y a peu. L’arrivée des casques de réalité virtuelle dans le commerce approchant à grands pas, les annonces de jeux sur ces plateformes ont fleuri pendant le salon.

Un des fers de lance d’Ubisoft depuis maintenant 30 ans est sa capacité à être présent sur les nouvelles plateformes hardware dès leurs premiers jours d’existence. Ce fut le cas pour chaque génération de console, et les casques de réalité virtuelle ne font pas exception.

« Ubisoft est vraiment enthousiaste devant cette nouvelle technologie révolutionnaire, et surtout devant son énorme potentiel. Par exemple, nous sommes particulièrement fiers de créer des mondes, dans lesquels les joueurs peuvent s’échapper et complètement s’immerger. La VR nous donnent encore plus de possibilités pour rendre ces mondes toujours plus captivants, plus immersifs, plus réalistes pour le joueur. » explique David Votypka, Directeur Créatif chez Red Storm Entertainment, un studio majeur pour la VR chez Ubisoft.

Trois jeux sont attendus pour cet automne sur les principales plateformes VR : Eagle Flight, développé par Ubisoft Montréal, Werewolves Within, et Star Trek: Bridge Crew, tous deux développés par Red Storm Entertainment, un studio Ubisoft.

Star Trek: Bridge Crew - key art

Star Trek: Bridge Crew a été annoncé pendant la Conférence Ubisoft. Ce jeu vous transportera au cœur d’une expérience Star Trek dans laquelle vous incarnerez un membre d’équipage d’un vaisseau de la Fédération avec au choix les rôles de Capitaine, de Barreur, de Tacticien ou d’Ingénieur. Aux commandes de l’U.S.S. Aegis – un nouveau vaisseau spécialement créé pour le jeu –, vous devrez alors faire des choix difficiles pour tenter de réussir vos missions et assurer la paix au sein de la Fédération.

A l’occasion de l’E3, plusieurs acteurs ayant pris part à la saga Star Trek ont pu essayer le jeu. Si vous avez peut-être pu voir la vidéo ci-dessous lors de la conférence Ubisoft, je vous propose de découvrir juste après un entretien avec Levar Burton, l’acteur américain qui incarnait Geordi La Forge dans les sept saisons de Star Trek : La Nouvelle Génération, ainsi que dans les films tirés de cette série. Il a une relation spéciale avec le monde du jeu vidéo. En effet, si le jeu vidéo a commencé comme une activité commune avec sa fille Mica durant son enfance, cela a finalement été à l’origine d’une carrière pour cette dernière : à 21 ans, elle est joueuse professionnelle. Le jeu vidéo a donc une place toute particulière dans son cœur, et dans ce contexte, il nous donne son ressenti sur Star Trek: Bridge Crew.

RENCONTRE AVEC LEVAR BURTON

Star Trek: Bridge Crew - Levar Burton

Je suis un technophile et j’ai toujours gardé un œil sur l’évolution de la réalité virtuelle. J’ai suivi ses premiers pas dans le domaine du gaming, à l’époque où les casques étaient très imposants (et où vous aviez quasiment la garantie assurée de finir malade 😉 ). Et je crois que comme tout le monde, j’attendais que la technologie soit capable de rattraper notre imagination. Et honnêtement dans Star Trek: Bridge Crew, je crois qu’ils ont assurés. Je veux dire, vraiment.

Ce que j’adore c’est le concept du jeu, la coopération comme clé pour réussir la mission, et les détails, les cartes, la manière d’interagir avec cet environnement virtuel, c’est particulièrement bien fait. Je pense que ça, c’est ce que nous attendions, en tout cas c’est ce que moi j’attendais. Quand tu travailles sur une série, tu dois t’imaginer tous les détails, alors qu’ici tu es dans un univers abouti qui te tend la main. Tu te vois vraiment dans le jeu ainsi que tous les autres sur le pont de ce vaisseau et c’est particulièrement bien fait.

Star Trek: Bridge Crew - screenshot 1

Un commentaire sur les sensations, le réalisme ?

Ça parait tellement réel. On sent l’immédiateté, les enjeux sont élevés… Il faut faire fonctionner les générateurs d’hyper-propulsion, se lancer dans le Warp, positionner le vaisseau correctement…Il faut vraiment que vous réalisiez ces tâches que nous connaissons tous et que nous avons tous rêvé de faire nous-mêmes. Et maintenant nous pouvons. Tu as l’opportunité de rejoindre l’équipage sur un vaisseau de la Fédération, avec tes amis, et sauver le monde.

Qu’as-tu pensé du confort physique de l’expérience ?

C’est plus confortable que ce à quoi je m’attendais. Tu es tellement absorbé dans le gameplay que tu oublies que tu portes cet équipement, jusqu’à ce que tu arrives à la fin de l’expérience et que tu réalises à nouveau en l’enlevant.

Star Trek: Bridge Crew - screenshot 2

//////////

Star Trek: Bridge Crew est développé par Red Storm Entertainment, en collaboration avec Ubisoft Barcelona. Dès 2014, Red Storm étudiait les possibilités de développement offertes par la VR. L’équipe réfléchissait à une expérience sociale en réalité virtuelle, et évaluait les différentes directions que pouvait prendre un tel projet. L’une de ces directions était un jeu basé sur un système d’équipage. Red Storm s’est rendu compte assez vite que l’univers Star Trek, particulièrement la dynamique de l’équipage aux commandes d’un vaisseau, était parfait pour un jeu VR coop avec une forte dimension sociale.

Red Storm Entertainment étant un acteur majeur de la VR au sein d’Ubisoft, je vous partage également un entretien avec David Votypka, Directeur Créatif au sein du studio :

Star Trek: Bridge Crew - David Votypka

Quelle est ta vision de la VR ?

En ce qui me concerne j’ai une opinion assez tranchée sur la réalité virtuelle. J’ai découvert la VR quand j’avais 19 ans et je n’ai jamais décroché. Dans les années 90 je suis allé faire mes études en Angleterre juste pour obtenir un Master en Infographie et Environnements et étudier la VR. J’ai travaillé un temps dans le domaine de la réalité virtuelle, puis la VR 1ère génération a un peu disparu et j’ai continué à travailler sur des jeux vidéo pendant près de 15 ans. Et puis la réalité virtuelle a commencé à faire son retour à partir de 2014 avec l’Oculus et le DK1. J’étais super enthousiaste à l’idée de me replonger dans ce sujet, je crois à fond dans la VR et je suis persuadé qu’il y a un vrai potentiel et la possibilité de faire des choses que les jeux vidéo traditionnels ne peuvent pas faire.

Il n’y a aucune raison de penser que les jeux que nous créerons en VR ne seront pas fantastiques, captivants, et il faut qu’ils soient différents des jeux traditionnels. Nous ne devons pas essayer de simplement porter les jeux traditionnels que nous faisons sur VR. Ce qu’il faut ce sont des expériences uniques à la réalité virtuelle, qui tirent parti de tout le potentiel du hardware et permettent aux joueurs de réellement se sentir dans l’espace, et de ça nous devons tirer des gameplay novateurs. C’est ce que nous commençons à faire et ça deviendra de mieux en mieux avec les années.

Pour conclure, la VR peut-elle offrir une expérience complète ?

Dans les années 90 c’était difficile d’avoir une expérience basique, donc encore moins une expérience complète. Aujourd’hui rien ne nous empêche de faire de grands jeux tout à fait complets en VR, comme nous le ferions avec du jeu vidéo traditionnel. La seule limite aujourd’hui : c’est la première année pour la VR. Le marché est petit donc vous n’aurez pas les gros budgets et les grosses équipes que vous trouverez côté jeux traditionnels. Mais techniquement et d’un point de vue créatif et design, il n’y a aucune raison nous empêchant de créer des expériences complètes et nous en ferons. J

A bientôt pour plus d’actus sur nos jeux VR.

— Fin de transmission —

Star Trek: Bridge Crew - screenshot 3

Star Trek: Bridge Crew - screenshot 4

Star Trek: Bridge Crew - screenshot 5