E3 2018 – Assassin’s Creed Odyssey: vos choix, votre odyssée (1/4)

La Grèce Antique d’Assassin’s Creed Odyssey est le monde le plus vaste et dynamique de l’histoire de la franchise et Ubiblog a eu la chance d’en explorer une partie. Créé par Ubisoft Québec, le studio à la tête d’Assassin’s Creed Syndicate, Assassin’s Creed Odyssey pousse la saga dans des directions palpitantes. Grâce à la démo jouable à l’E3, nous en avons eu un aperçu tandis que nous prêtions main forte à la rébellion, combattions d’innombrables ennemis dans des batailles massives et regardions les requins festoyer d’ennemis vaincus.

En pleine Guerre du Péloponnèse, un conflit antique entre Athènes et Sparte qui a marqué un tournant dans l’histoire grecque, la Grèce d’Assassin’s Creed Odyssey est déchirée entre démocratie et tyrannie, mythes et science, ordre et chaos – et vous jouerez un rôle déterminant dans son destin.

Pour la première fois dans la série, Assassin’s Creed Odyssey vous confrontera continuellement à des choix qui auront un impact sur l’histoire du jeu, en vous laissant choisir quoi répondre, quoi faire et à qui faire confiance. « Le choix était vraiment parmi les premières choses que nous voulions intégrer dans le jeu, » commente Scott Philipps, Game Director. « Pas seulement dans le système de dialogues, mais dans la structure même du jeu. Et nous voulions que ces choix aient des conséquences. Les éléments au sujet desquels vous allez prendre des décisions dans les quêtes auront un impact par la suite. Certaines quêtes vous seront proposées à cause des choix que vous avez faits dans le passé. »

Le premier choix sera celui du personnage que vous souhaitez incarner. Environ 400 ans avant les événements d’Assassin’s Creed Origins et la fondation de la Confrérie des Assassins, Assassin’s Creed Odyssey ne vous fait pas endosser le rôle d’un Assassin ; vous êtes un mercenaire (ou « misthios »), et n’êtes rattaché à aucune croyance, libre de forger votre propre destin. Plus spécifiquement, vous avez le choix entre deux mercenaires – les Spartiates Alexios et Kassandra – et celui que vous choisirez sera le protagoniste tout au long du jeu. Peu importe celui ou celle que vous sélectionnerez, les deux sont tout aussi puissants, suivront le même scénario et seront à la tête du même équipage d’aventuriers sillonnant les mers en quête d’argent, de gloire, de justice et de vengeance.

Vous êtes bien plus qu’un simple aventurier de Sparte néanmoins ; vous êtes un descendant du Roi Léonidas, en atteste la pointe de lance que vous portez sur vous. Vous contrôlerez également un aigle, Ikaros, en repérage dans les airs pour vous permettre de marquer des ennemis. La lance brisée de Léonidas – utilisée comme une dague au combat en arme secondaire ou à la place d’une lame secrète lors des assassinats – est en fait un artefact de la Première Civilisation qui confère au mercenaire que vous choisirez des capacités surhumaines, que vous développerez au fur et à mesure de votre progression dans le jeu.

 

Comment ce nouveau concept de choix s’intègre-t-il avec le fait de revivre la mémoire génétique de ses ancêtres ?

« L’ADN est vieux et imprécis, ce qui vous permet de choisir entre deux personnages, » explique Jonathan Dumont, Directeur Créatif. Il y a également quelques imprécisions dans la trace historique puisqu’ « [Alexios ou Kassandra] viennent du livre perdu d’Hérodote– le premier historien – qui a écrit à propos d’un héros pouvant être l’un ou l’autre de ces deux personnages. », poursuit Jonathan Dumont.

Les différences qu’il pourrait y avoir entre une aventure vécue par Alexios et une aventure vécue par Kassandra seront principalement dues à vos actions dans le jeu. Vous ferez face à des choix plus ou moins importants en contrôlant les différentes options de dialogues, en choisissant pour quel camp vous souhaitez combattre pendant les conflits et avec qui vous souhaitez entamer une romance, par exemple. Vous pourrez aussi décider de refuser des quêtes si vous ne voulez pas les réaliser, ce qui pourra vous amener à de nouvelles quêtes plus tard.

« L’histoire principale fonctionnera comme des branches, » reprend Scott Phillips. « Elles se rejoindront par moments pour créer des goulets d’étranglement lorsque certains événements se dérouleront, des événements historiques que nous ne pouvons pas changer. Mais dans beaucoup d’autres choix les conséquences seront sensiblement différentes. Vous pourrez constater un changement drastique dans la manière dont le monde vous perçoit et dans ce à quoi vous pouvez accéder en conséquence de vos actions. »

« L’objectif derrière lequel l’équipe s’est vraiment réunie est celui de vous offrir votre propre odyssée, qui sera différente de mon odyssée par exemple, » explique Jonathan Dumont. « Alors bien sûr, il y a une histoire principale qui se développe et on aura donc des similarités. Mais que vous est-il arrivé sur cette île, quand vous avez rencontré cette fille qui voulait vous embrasser ? Avez-vous sauvé la petite fille sur cette autre île ? Avez-vous aidé ce Général spartiate ou bien l’avez-vous éliminé ? C’est votre histoire. »

Si vous pourrez influencer l’odyssée de votre mercenaire et la façon dont il interagira avec des événements historiques, vous ne pourrez bien sûr pas changer le cours de l’Histoire que nous connaissons. Comme le souligne Jonathan Dumont : « Socrate ne va pas mourir en pleine Guerre du Péloponnèse alors que l’on sait qu’il a vécu 30 années de plus. »

En tant que mercenaire, vous choisirez également votre camp moral ; vous pourrez en effet choisir de rester sur le droit chemin et adopter une conduite amicale en offrant votre aide en toute circonstance – en chassant les pirates, par exemple – ou bien vous pourrez en vouloir au monde entier et voler et tuer pour obtenir ce que vous désirez. Gardez toutefois à l’esprit que selon vos actions, votre tête pourra être mise à prix et bien sûr, plus votre prime est élevée, plus vous aurez de mercenaires à vos trousses. Avec un comportement assez similaire à celui des Phylakes dans Assassin’s Creed Origins (leurs mouvements sont visibles sur la carte ; le compas et des alarmes sonores vous alertent lorsqu’ils sont à proximité), ces personnages, coriaces, pourront être d’un niveau égal ou supérieur au vôtre et être accompagnés d’animaux prédateurs. Si vous n’avez pas de prime active, ils vous laisseront tranquille, mais dans le cas contraire, ils se dirigeront vers votre emplacement et débarqueront parfois à 2 ou 3 en même temps, dans des timings parfois peu propices (en pleine infiltration par exemple).

« Les mercenaires, dont vous faites partie, voyagent à travers le monde à la recherche de contrats, » explique Scott Phillips. « Lorsque vous commettez des méfaits dans le monde, voler ou tuer des gens par exemple, on va vous retrouver, votre tête sera mise à prix et ces mercenaires vont vous traquer. L’avantage cela dit, c’est qu’ils transportent parmi les meilleurs équipements du jeu et qu’ils vous les apportent servis sur un plateau, si vous pouvez les vaincre. »

Il s’avère que la tâche n’est pas si facile. « Lorsque vous avez plusieurs mercenaires en simultané, c’est comme si 3 joueurs adverses vous combattaient en même temps, » poursuit Scott Phillips. « Vous allez devoir être très bon ou très malin, en mettant en place des embuscades si quelqu’un vous approche. Vous allez être averti de leur arrivée et vous saurez quelles sont leurs capacités et s’ils ont des animaux avec eux. De nombreuses combinaisons sont possibles avec ces mercenaires ce qui offre aux joueurs une opportunité énorme de mettre leurs talents au défi ou bien de la jouer malin en adoptant un style furtif et en créant des embuscades. »

Eliminer des mercenaires aura l’avantage de faire progresser votre propre rang au sein des mercenaires grecs, mais vous pourrez aussi trouver d’autres solutions pour leur faire perdre votre trace. Payer votre prime en est une, mais si vous préférez économiser votre argent, vous pourrez aussi traquer et éliminer la personne qui a mis votre tête à prix, généralement un officier ennemi que vous verrez apparaître sur la carte et qui sera entouré de gardes. Par ailleurs, si vous réussissez à prendre un mercenaire par surprise, vous pourrez sûrement l’assommer au lieu de le tuer, ce qui vous permettrait de lui faire une meilleure offre et de le recruter sur votre navire. Les mercenaires ne sont d’ailleurs pas les seuls à pouvoir être recrutés.

Vous pourrez également recruter – s’ils l’acceptent – des personnages rencontrés pendant vos quêtes pour en faire des lieutenants sur votre navire. L’une de nos cibles d’assassinat pendant la démo E3, par exemple, s’avérait être un transfuge athénien clandestin, ravi d’avoir une seconde chance en tant qu’archer sur notre navire. Ces personnages vous aideront notamment lors des abordages de navires ennemis et vous pourrez également les appeler au combat sur la terre ferme.

Scott Phillips développe : « C’est une boucle de gameplay sympa que nous souhaitions intégrer au système. L’idée était de ne pas juste se dire ‘il y a des ennemis en face de moi, je dois tous les éliminer,’ mais plutôt ‘oooh, ce personnage a l’air intéressant ! Une de ses stats me serait vraiment utile sur le navire, je vais le recruter.’ Ce qui implique de trouver une approche pour ne pas le tuer accidentellement. »

Assassin’s Creed Odyssey sera disponible le 5 octobre 2018 sur  les consoles de la famille Xbox dont la Xbox One X, PlayStation®4 Pro, PlayStation®4 et PC