Beyond Good and Evil 2 : explorez un système stellaire dynamique en toute liberté

Tout était question d’échelle dans la démo de Beyond Good and Evil 2 que nous avons pu tester à l’E3 2018, avec ses personnages passant d’un environnement à l’autre sans temps de chargement, que ce soit en explorant les profondeurs richement détaillées d’une lune colonisée, ou en volant ou orbitant au-dessus de celle-ci. Cette année, nous avons pu avoir un avant-goût de ce qu’il sera possible de faire à une échelle terrestre, aérienne et orbitale dans le jeu, à commencer par l’exploration d’un temple souterrain en coop à deux.

Prequel du premier jeu, Beyond Good and Evil 2 se déroule vers la fin du 24e siècle dans le Sytème 3, un système stellaire colonisé par des Terriens. Lorsque les premiers humains arrivèrent dans le Système 3, ils pensaient qu’ils deviendraient stériles, ce qui les obligea à recourir au clonage (eux et leurs esclaves hybrides humains-animaux) pour survivre. Ainsi lorsque le jeu débute, vous commencerez par créer votre propre clone de pirate de l’Espace. Chaque habitant du système provient ainsi des souches d’ADN amenées par les premiers colons, que vous pourrez utiliser dans la création de votre humain ou personnage hybride. Par exemple, les deux pirates à l’écran ressemblaient grandement à des versions modifiées de Shani et Knox présents dans les trailers – et ils l’étaient, en quelque sorte. En outre, il était largement possible de les personnaliser pour leur donner des apparences distinctes tout en gardant à l’esprit qu’ils ont été clonés d’après les mêmes codes génétiques.

Se déroulant dans la cité de Ganesha – une métropole d’origine hindoue sur le continent de New India sur la lune Soma qui tourne autour de la planète de gaz Dyaus aux abords du Système 3 – la démo nous a donné un aperçu d’une société façonnée par une combinaison de puissantes corporations et de manipulations religieuses, ainsi que par son environnement. Soma, par exemple, est enclavée dans un orbite synchrone avec Dyaus, tandis qu’une face de la lune fait tout le temps face à la planète de gaz. Cette face est ainsi protégée des ravages de l’Espace, ceci permettant aux écosystèmes de s’épanouir, ce qui a convaincu les habitants qu’ils avaient la faveur des dieux. En revanche, l’autre côté de la planète, tourné vers l’Espace, est stérile et fréquemment bombardé par des pluies de météorites.

BGE2_E32018_UMA_FINAL_002

Les corporations à la tête du Système 3 élèvent leurs esclaves pour des fins spécifiques – les primates par exemple, sont littéralement nés pour tenir le rôle de mineurs – et les envoient dans cet environnement extrêmement dangereux pour récolter des ressources sur ces météores en prétextant qu’il s’agit d’une mission divine, tout en répandant la rumeur que l’esclave qui trouvera une gemme très spécifique les libérera tous de leur condition. Il s’agit de faire en sorte que ceux-ci restent productifs et sous contrôle – et c’est à ce contrôle que vous cherchez à échapper en incarnant un pirate de l’Espace, qui finit par récupérer plusieurs vaisseaux et recruter un équipage de personnages se battant pour la même cause.

Néanmoins, vous aurez besoin pour cela de puissance de feu, et c’est ainsi que débute la démo avec les deux pirates en train de se chamailler. Chaque capitaine pirate créé par le joueur possède quatre outils basiques : une arme à feu, une épée, un bouclier et un jetpack. Ils peuvent être aussi équipés d’« Augments », qui peuvent être trouvés partout à travers le monde et qui possèdent des effets différents, dont par exemple la capacité pour le joueur de ralentir les ennemis, de les paralyser ou de les repousser au loin en leur tirant dessus.

BGE2_E32018_CONCEPTART_CharacterMood

S’étant séparés auparavant dans deux directions différentes – vous ne devez pas nécessairement rester l’un près de l’autre pour jouer ensemble – les deux pirates finissent par rencontrer une équipe de scientifiques et de soldats menant des expériences sur un hybride, un singe ligoté. Dissimulé sur une passerelle au-dessus d’eux, un des pirates dégaine sa longue-vue, un appareil qui permet – tout comme la caméra de Jade dans le premier Beyond Good and Evil – de scanner et recueillir des informations sur n’importe quel élément. En regardant les personnages d’en haut, par exemple, nous avons pu nous renseigner sur leur espèce, à quelle corporation ils étaient affiliés et quels Augments ils utilisaient.

Les pirates lancent la charge depuis différentes directions, obligeant les ennemis à se disperser. Lançant un piège ralentissant en forme de dôme, la pirate humaine capture un des scientifiques tandis que ces derniers tentaient de s’enfuir et déchaîne sur eux un déluge de dommages – qu’un autre scientifique guérit rapidement, démontrant par la même occasion qu’ils ne seraient pas les premiers à tomber. En les isolant du combat, les deux pirates s’appliquent à disperser les soldats en venant les affronter au contact, en se servant du bouclier pour se défendre et en donnant des coups d’épée pour achever les derniers résistants.

Une fois la pièce dégagée, nos personnages scannent l’hybride captif – toujours vivant, bien qu’en mauvais état – et apprennent qu’il était auparavant un mécanicien. Délivrer des captifs comme ceci, par ailleurs, sera un moyen pour vous de recruter de nouveaux talents avec de nouvelles compétences pour votre équipe, tout en vous rendant à chaque fois un peu plus redoutable.

BGE2_E32018_CALLUM_FINAL_002

Pour le moment néanmoins, les deux pirates quittent le temple réaménagé en laboratoire et trouvent une paire de véhicules attendant sagement à l’extérieur : un hoverbike et un petit starfighter. Le chimpanzé pirate saute dans le starfighter et disparaît avec, tandis que la pirate humaine monte à bord du hoverbike et commence à explorer la cité de Ganesha. Fondée sur la religion, cette cité fortement stratifiée est chargée d’iconographie et de fresques hindoues ; étant donné que la ville est construite en hauteur et remplie de gratte-ciels massifs, les pauvres sont contraints de se blottir dans des bidonvilles construits à même le sol au pied des buildings, tandis que les riches et les classes religieuses se concentrent dans les hauteurs.

La cité de Ganesha, de même que le reste du Système 3, suit son propre agenda, même en votre absence, ce qui en fait un lieu dynamique plein d’opportunités pour un pirate motivé. Depuis une vue plus élevée, les développeurs nous en ont montré quelques exemples : une possibilité de raid sur un poste de police pour libérer des pirates en captivité et les recruter, un braquage de banque pour récupérer de l’argent à dépenser dans des Augments ou des objets cosmétiques au magasin du coin. Pendant que vous conduisez, vous pouvez aussi écouter Radio Cheetah, la radio pirate du chimpanzé hybride Knox.

BGE2_E32018_CONCEPTART_ShaniAirFight

En changeant de véhicule pour opter finalement pour un starfighter (et en nous rendant compte dans la foulée des manières diverses de personnaliser ce dernier, en changeant les configurations des ailes et des textures), la pirate humaine retrouve son partenaire, engagé dans un combat aérien avec quelques policiers au-dessus d’une immense statue de Ganesh. En les faisant exploser dans le ciel grâce à des missiles et des mitrailleuses augmentés, les deux personnages fuient la cité de Ganesha en faisant une brèche dans l’atmosphère, en activant la vitesse de la lumière pour quitter la métropole en maintenant une longue distance avec la planète bien au-dessous d’eux. Et tout ceci – les combats, l’exploration et le changement d’échelle entre l’action terrestre et orbitale – se passe sans le moindre écran de chargement ou autre transition.

En rejoignant le vaisseau-mère des pirates qui flottait au-dessus de la planète en orbite basse, la pirate humaine fait stationner son vaisseau dans l’espace et démarre une ascension grâce à une tenue chargée par un champ de force et un jetpack la protégeant du danger. Tournant sa longue-vue vers la cité au loin, elle zoome et révèle des gratte-ciels tentaculaires et des informations sur la ville. Puis elle tourne son attention vers une formation de singe gigantesque semblable aux lignes de Nazca sur la surface de la planète, dont la signification est gardée sous silence par les développeurs pour le moment.

BGE2_E32018_PEYJ_FINAL_002

La vue change ensuite pour celle du Galaxy Viewer, un écran de carte qui permettra aux joueurs d’examiner la surface de Soma, de zoomer pour trouver les points d’intérêt, de faire de même pour les autres planètes des environs ou de dézoomer complètement pour avoir une vue complète du Système 3 avec l’étoile Surya en son centre. L’ensemble pourra être exploré à la sortie de Beyond Good and Evil 2.

Stay tuned !