« The Hieroglyphics Initiative » : un appel aux chercheurs et historiens

Ubisoft a dévoilé hier « The Hieroglyphics Initiative », un projet de recherche basé sur le machine learning et conduit par Google TensorFlow. L’objectif du projet : simplifier le déchiffrage des hiéroglyphes, l’une des plus anciennes langues écrites de l’histoire de l’humanité.

aco_the_hieroglyphics_initiative_logo_pr_170927_5_1506340082-30pm_uk_time_fond-noir

Pendant leurs travaux de recherche sur la reconstitution de l’Égypte de Cléopâtre dans Assassin’s Creed Origins, la plus ancienne période jamais explorée par la saga Assassin’s Creed, les équipes d’Ubisoft ont réalisé à quel point il est encore difficile de percer les secrets du passé et se sont demandé comment la technologie actuelle pourrait aider à franchir un cap. Déchiffrer les hiéroglyphes est un processus manuel qui requiert du temps. Cela fait maintenant plus de 200 ans que la pierre de Rosette a permis d’en comprendre les fondamentaux et pourtant, la méthode de traduction des hiéroglyphes n’a pratiquement pas évolué depuis cette extraordinaire découverte. En étroite collaboration avec Google, Ubisoft a l’ambition de concevoir un outil exploitant le potentiel des technologies de machine learning afin de faire des hiéroglyphes un langage écrit accessible à tous.

Pourquoi le machine learning ?

Le machine learning est une technique utilisée pour développer l’intelligence artificielle, la science qui consiste à rendre les machines plus « intelligentes ». La reconnaissance d’images est un cas classique de machine learning, dans lequel l’application apprend à identifier un objet en apprenant quelles images contiennent cet objet et quelles images ne le contiennent pas. « The Hieroglyphics Initiative » exploitera cette technique pour identifier des images de hiéroglyphes sculptés à la main qui peuvent varier grandement d’une source à l’autre. Cet outil permettra in fine d’identifier individuellement les hiéroglyphes dont nous connaissons la signification.

Appel aux chercheurs et historiens

L’une des étapes clés de ce projet est la collecte de matière première (des images de hiéroglyphes datant du Moyen Empire dans leur forme originale) et d’échantillons des milliers de hiéroglyphes qui ont déjà été identifiés et traduits par des experts. Par conséquent, Ubisoft en appelle aux chercheurs et historiens pouvant apporter leur contribution afin de collecter autant de données que possible et de créer ainsi le traducteur de hiéroglyphes le plus performant.

« En faisant de « The Hieroglyphics Initiative » un projet en open source, nous souhaitons créer une nouvelle connexion entre deux mondes que nous chérissons chez Ubisoft : l’Histoire et la technologie. » affirme Pierre Miazga, coordinateur du projet « The Hieroglyphics Initiative » chez Ubisoft.

Les contributeurs intéressés peuvent s’inscrire sur le site dédié.

L'auteur

Emeline Berthon est Attachée de Presse au sein d'Ubisoft France, et lorsque qu'elle n'est pas au téléphone avec les journalistes, elle voue un véritable culte aux raccoons, réels ou fictifs. Vous la retrouverez aussi sur les terrains de hand d'Ile-de-France ou accrochée à un mur d'escalade depuis qu'elle se prend pour Spider Gwen. Twitter : @E_melineB