Preview For Honor – Nouvelles missions solo, nouveaux héros multi

Les Vikings ne sont pas tout à fait les rois de la subtilité, et c’est d’autant plus vrai lorsque ‘ils s’avèrent être des colosses, torses-nus, la hache à la main, avec des anneaux de métal tressés dans la barbe. Du coup forcément, lorsqu’un Hersir (Héros Viking) dans For Honor mène l’assaut sur un camp de bandits, ça correspond tout à fait à ce qu’on peut imaginer : il lance la tête décapité d’une sentinelle ennemie aux portes du camp, et charge sans faire de manières.

C’est ainsi qu’a débuté notre toute dernière incursion dans le mode Histoire de For Honor, qui cette fois-ci met l’accent sur deux aspects particuliers : le Hersir et son combat pour récupérer des vivres volées par un certain Ragnar ; et Mercy, une Paladin rapide qui s’infiltre dans un camp Viking pour le compte d’Apollyon, l’ennemie principale dans For Honor. Nous avons aussi eu l’occasion d’incarner trois nouveaux Héros dans le multijoueur : le Shugoki (Samouraï), le Jarl (Viking) et le Paladin (Chevalier).

Détruire tous les bandits

Avant toute chose, revenons à notre Hersir qui continue à tout saccager dans le camp de Ragnar en éliminant quelques pions peu puissants. Bien que ces ennemis ne résistent pas face à quelques coups de hache, ils utilisent malgré tout le système de combat du jeu, l’Art de la Guerre, pour attaquer et défendre, de sorte que vous ne pouvez pas simplement leur rentrer dedans et les vaincre en appuyant machinalement sur quelques boutons. Vous devez au contraire choisir votre garde judicieusement pour déjouer leurs manœuvres, vous déplacer pour parer leurs coups, et prendre en compte leurs capacités spéciales : lorsque vous combattez le Jarl par exemple, vous devrez utiliser un coup « imparable » pour déjouer une de ses techniques qui le rend invulnérable, peu importe la direction dont proviennent les coups.

En complément de sa hache imposante, le Hersir a dans sa manche quelques habilités secondaires bien utiles, telles que le soin (avec un temps de recharge entre chaque utilisation), des Fire Flasks, que l’on peut trouver dispersées à plusieurs endroits de la carte et qui ont un pouvoir destructeur similaire à celui de grenades incendiaires. Nous avons également remarqué quelque chose pour la première fois : si vous êtes cernés d’ennemis et que vous en avez verrouillé un, vous pouvez toujours bloquer les attaques d’autres ennemis en tournant votre garde dans leur direction. Vous n’avez pas besoin de vous soucier de leur angle d’attaque précis du moment qu’ils ne sont pas l’objet direct de votre attention. Il est ainsi plus facile de survivre face à de multiples attaques.

La résistance qu’a pu mettre en place l’ennemi n’a eu que peu d’effet sur la progression du Hersir dans le camp, et lui et ses alliés (contrôlés par l’ordinateur) récupèrent des ressources et renversent des foyers pour enflammer les points de réapparition de l’ennemi et les tours d’archer. Vous vous retrouvez ensuite dans un face à face direct avec Ragnar lui-même qui, après un rapide duel sous les yeux de spectateurs provenant des deux camps, décide de prendre la fuite. Dans ce qui suit, nous sortons pour la première fois de la dynamique de combat rapproché de For Honor. Le Hersir pourchasse Ragnar à cheval au travers d’une piste forestière enneigée, en évitant de justesse les obstacles et en tranchant à coup de hache les poursuivants éventuels. A la fin de la poursuite, Ragnar reçoit une hache de jet entre les omoplates et on voit le Hersir, magnanime, lui offrir une chance de rédemption – qu’il refuse. Après une exécution rapide, les hommes de Ragnar s’avèrent moins têtus et acceptent de rejoindre son armée grandissante.

For Honor_story_mode_viking_mission2_web

Sous le couvert de la nuit

La campagne solo nous emmène ensuite suivre l’histoire de Mercy, envoyée libérer un camp Viking dont les occupants s’opposent aux plans d’Apollyon – Apollyon est une puissante guerrière fermement opposée aux récentes tentatives de signature d’un traité de paix entre les Vikings, les Chevaliers et les Samouraïs, et elle fait tout ce qui est en son pouvoir pour déclencher une guerre totale. Mercy est un Paladin, c’est-à-dire la classe des Assassins parmi la faction des Chevaliers. Elle avance à visage couvert, et elle manie une paire de lames courtes mais mortelles. Tout comme les Assassins chez les Vikings et Samouraïs, le Berserker et l’Orochi, elle ne peut maintenir sa garde comme les autres héros, et vous devez orienter votre stick vers le haut, la gauche ou la droite à chaque fois que vous voulez bloquer ou attaquer. Cependant, sa rapidité en attaque compense son relatif manque de résistance, et vous pouvez interrompre les attaques de vos ennemis, alors même qu’ils sont encore en train de faire leur geste, ou esquiver un peu plus rapidement que les autres guerriers.

For Honor_story_mode_knight_mission1_web

On retrouve donc Mercy sur un sentier à flanc de falaise, au beau milieu d’une nuit enneigée, pour une mission d’infiltration, où il va s’agir d’aller tuer par surprise les Vikings qui gardent la forteresse. Ils seront soit  en patrouille, soit positionnés autour de  feux de camp. Mais For Honor n’est pas un jeu d’infiltration, alors ne vous faites pas d’illusions, il ne s’agira pas d’éliminations silencieuses et rapides. Heureusement, Mercy n’a pas besoin de discrètement égorger ses ennemis pour s’en sortir. Elle est largement assez rapide et puissante pour s’occuper d’un groupe d’ennemis en entier. Et si elle a vraiment besoin de créer un effet de surprise, elle peut aveugler ses ennemis pendant quelques secondes, ce qui lui offrira l’ouverture nécessaire pour tous les éliminer rapidement.

En fin de mission, Mercy finit par atteindre la forteresse et par trouver un moyen de la détruire complètement. En obstruant le mécanisme d’ouverture de la porte, elle peut créer assez de tension au niveau des chaînes pour les faire rompre, et que tout s’écroule. Seul problème, un gigantesque et puissant Hersir se tient entre elle et son objectif. Il est plus puissant que Mercy, et peut très facilement briser sa garde et l’étourdir pendant quelques secondes. Il sera donc peut-être plus intéressant d’éviter ses attaques que de les contrer.

Sur le champ de bataille

En plus de ces deux missions de campagne solo, vous aurez la chance de jouer au mode multijoueur avec trois nouveaux héros, le Jarl, un viking équipé d’une épée et d’un bouclier qui peut temporairement devenir invincible, le Paladin, un assassin armé de deux lames courtes, et le Shugoki, un géant imposant au visage masqué, qui manie une arme démesurée appelée kanabo.

Le Shugoki est personnellement notre guerrier favori. C’est un tank brutal et efficace, qui est capable d’infliger beaucoup de dégâts, sans lui-même en subir beaucoup. Il est particulièrement utile pour éliminer un grand nombre d’ennemis en mode Domination, étant très bon en duel. Son seul réel désavantage est sa lenteur, ce qui ne lui permet que difficilement de rattraper un ennemi qui fuit lors d’une phase d’élimination. Le Jarl, quant à lui, est aussi un tank, comme le Shugoki et le Fléau, mais il n’est pas aussi efficace et résistant. Cependant, il peut bloquer les attaques et se cacher derrière son bouclier pour résister aux assauts venant de tous côtés. Cela en fait un héros parfait pour la défense de zone, plus adapté pour s’en prendre à des guerriers isolés que pour foncer à travers les lignes ennemis.

Le Jarl

For Honor_warlord_beauty_web

Le Paladin

For Honor_peacekeeper_beauty_web

Le Shugoki

For Honor_shugoki_beauty_web

For Honor sera disponible sur PS4, Xbox One et PC le 14 février prochain.

L'auteur

Mikel Reparaz a été rédacteur à GamesRadar, PlayStation: The Official Magazine, MacLife, et Official Xbox Magazine. Il travaille maintenant en tant que Mercrenaire en Communications chez Ubisoft pour le UbiBlog. Vous pouvez le retrouver sur Twitter: @Wikiparaz