Mad[e] in France : Une bande dessinée WATCH_DOGS inédite – Entretien avec les auteurs

Pour ce #VendrediLecture Mad[e] in France, je vous propose de découvrir une toute nouvelle bande dessinée aux éditions Les Deux Royaumes – la maison d’édition française d’Ubisoft –, dans un univers encore inexploré en bande dessinée franco-belge : WATCH_DOGS. Si la série de jeu vidéo, dont le deuxième titre sortira le 15 novembre prochain, plonge les joueurs au cœur de villes hyper-connectées, le récit original proposé par les français Simon Kansara (scénario) et Horne (illustration) dans cette bande dessinée, explore ces zones « blanches » de Rio de Janeiro, qui ne sont pas reliées au reste du réseau.

bande dessinée WATCH_DOGS_cover_T1

Le tome 1, « Retour à Rocinha », est disponible dès aujourd’hui en librairie, et à cette occasion, nous nous sommes entretenus avec les auteurs.

bande dessinée WATCH_DOGS_simon-kansara-horne_web

C’est la première fois que vous travaillez sur un univers issu du jeu vidéo ?

Kansara : Oui. C’était agréable d’arriver sur un univers déjà bien établi, où il y a eu une vraie réflexion et un gros travail de construction réalisé depuis des années. L’idée est de créer une histoire entièrement nouvelle, pour venir étendre l’environnement établi par le jeu. C’est comme si on nous avait donné les clés d’une voiture, avec un GPS et le plein d’essence, avec comme consigne d’aller cartographier des territoires encore inexplorés.

Qu’est-ce qui vous a emballé dans l’univers de WATCH_DOGS ?

Horne : J’aime le côté pirate, au sens propre comme au sens figuré du terme. Ici on retrouve des personnes qui veulent changer le système avec les moyens d’aujourd’hui. Une sorte de révolte silencieuse et surtout mondiale. Savoir que n’importe qui (et de n’importe où) peut faire évoluer les choses à partir d’un simple réseau informatique, je trouve ça génial, et ça laisse des ouvertures énormes pour nous.

Kansara : Dans WATCH_DOGS, la technologie inonde la société, avec juste ce qu’il faut d’avance sur le monde contemporain pour que ça nous donne matière à réfléchir. C’est ce mélange de réalisme et d’anticipation qui me plaît. Il permet de poser au lecteur des questions sur la place de la technologie dans le monde, et sur la relation que chacun entretient avec les machines et le réseau. C’est un sujet passionnant et inépuisable.

Pourquoi ce scénario ?

Kansara : Dans WATCH_DOGS, la ville est hyper-connectée. J’avais envie d’explorer les zones d’ombres, ou plutôt « blanches », qui ne sont pas reliées au reste du réseau. C’est une manière de parler des quartiers défavorisés, et des inégalités urbaines. Les hackers mènent différents combats. Je voulais que celui de Sauda soit la justice sociale. J’espère parvenir à raconter une histoire chaleureuse, proche des personnages. Le hacking n’est pas simplement l’affaire d’experts en informatique. Prendre le contrôle de la technologie, la comprendre et savoir la détourner pour accomplir ses propres objectifs est à la portée de tous. J’essaye de toujours garder ça en tête quand je travaille sur les personnages de la série.

Quels défis de création avez-vous rencontrés ? Qu’avez-vous le plus apprécié ?

Kansara : C’est Horne (au dessin) qui a eu l’idée de poser le cadre de cette première histoire à Rio de Janeiro. C’était une ville qu’il souhaitait dessiner, et qui par son urbanisme – avec ses favelas, accolées à un centre-ville plus moderne – correspondait parfaitement au contraste que je voulais pour cette histoire. Je me suis donc beaucoup documenté, notamment sur le degré de technologie existant dans les favelas. Par chance ces derniers temps, les documents sur Rio ne manquaient pas. J’ai beaucoup apprécié le dialogue avec les créateurs du jeu. Ils ont une vision à long terme sur le sens de l’univers de WATCH_DOGS et sur sa pertinence pour parler des bouleversements de notre monde contemporain.

Et pour finir, une anecdote à nous raconter sur la réalisation de ce tome ?

Horne : Je suis parti sur ce projet d’hyperconnection alors que je n’ai ni télé, ni internet, ni voiture à la maison.

bande dessinée WATCH_DOGS_planche1_web

L'auteur

Emeline Berthon est Attachée de Presse au sein d'Ubisoft France, et lorsque qu'elle n'est pas au téléphone avec les journalistes, elle voue un véritable culte aux raccoons, réels ou fictifs. Vous la retrouverez aussi sur les terrains de hand d'Ile-de-France ou accrochée à un mur d'escalade depuis qu'elle se prend pour Spider Gwen. Twitter : @E_melineB